Les méthodes de travail actuelles pour la conception des infrastructures ont recours à des échanges successifs entre les domaines de conception. Les fichiers de chaque corps de métier doivent souvent être transformés avant d’être compilés ou ressaisis du fait des incompatibilités entre les logiciels et les formats. Ces manipulations entraînent une perte de temps et une dégradation des informations conte-nues dans les fichiers d’origine ce qui augmente le risque d’erreur.
L’objectif des études effectuées en tranche 2 de l’UC6 est tout d’abord d’analyser ces flux d’échanges autour des données environnementales des projets. Cela doit permettre :
• D’identifier les points de blocage existants.
• De déterminer quelles sont les évolutions de méthode de travail à mettre en oeuvre pour fluidifier les échanges.

Télécharger le rapport